Agenda

27.02.20
La Manufacture
FC HEP
27.02.20 La Manufacture
FC HEP

    HEP - Pourquoi l’opéra aujourd’hui ?

    Journée de formation HEP-VAUD pour enseignants
    Par Romain Daroles, comédien et mélomane
    Jeudi 27 février 2020, 7 heures
    Horaires : 9h - 12h30 / 14h - 17h30

    Cours conjoint HEP Vaud et La Manufacture – Haute école des arts de la scène


    Tout ceci doit être considéré comme dit par un mélomane :

    « Pourquoi l’opéra aujourd’hui ? Voilà une question digne d’un grand oral ou autre dissertation de politique culturelle. Sans majuscule, le mot « opéra » fait clairement référence à un genre, et non à la salle qui l’accueille avec ses rites dépassés et autres coutumes qui ne seront clairement pas notre objet de recherche. Un genre bien particulier, s’il en est, à la croisée de la musique et du théâtre : « prima la musica o prima le parole » ? Et « aujourd’hui », à la croisée de la performance, des arts visuels, des arts plastiques et vivants, du cinéma… Tension vers l’œuvre d’art totale (« Gesamtkunstwerkt » chez Wagner) ou aboutissement d’un éclatement post-dramatique ? Lieu de tous les paradoxes en tous cas pour un genre « conservateur » par nature (il ne se joue actuellement presque que du répertoire face à un infime nombre de créations contemporaines) mais qui régulièrement est le lieu de scandales plus ou moins importants, pour le plus grand plaisir du public (conquis ou non par ce qu’il vient d’applaudir ou de siffler). Entre « hier » et « demain », nous tâcherons, fort de notre position de spectateur, - distance proche de celle du critique -, et non de spécialiste, de comprendre « pourquoi » il est encore pertinent « aujourd’hui » de s’intéresser à l’opéra puis comment parler de lui. Il s’agira d’élaborer une méthode d’approche, empirique, de ce genre complexe - parfois opaque - mais toujours pluriel et rayonnant qu’est l’opéra, dans une visée « pédagogique ».  

    Romain Daroles

    ***

    Public : cette formation est ouverte à toutes et tous, mais s’adresse prioritairement aux enseignant-e-s de secondaire I et II.

    ***

    Date : jeudi 27 février 2020

    ***

    Lieu : La Manufacture - Haute école des arts de la scène, rue du Grand-Pré 5, CP 160, 1000 Lausanne-Malley 16

    Objectives


    • dépasser les préjugés, les codes et les a priori de l’opéra par le partage d’expériences joyeuses 
    • développer une approche musicale, sensible et empirique à l’opéra (autorité du spectateur, théorie de la réception et notion littéraire d’« horizon d’attente »)  
    • questionner l’opéra comme lieu de paradoxes et définir ses réalités, ses enjeux et ses défis actuels 
    • découvrir quelques expériences scéniques marquantes autour de mises en scènes de Robert Carsen, Barrie Kosky, Dmitri Tcherniakov, Anne Teresa de Keersmaeker, Patrice Chéreau... et mettre en partage son carnet de spectateur « à la rencontre de l’opéra « aujourd’hui » 
    • faire l’expérience d’écoutes et visionnages comparés 
    • établir un guide pratique et partager les outils de l’amateur d’opéra : la critique d’opéra, le disque, revues spécialisées, les dvd, la radio, le « live » au cinéma…, outils pouvant servir à la découverte de l’opéra avec des élèves 

    Inscriptions

    jusqu’au 3 janvier 2020, auprès de la HEP-Vaud

    Renseignements : HEP-Vaud /  Yves Renaud - tél. : 079 689 83 11

    HEP Vaud

    The coach

    Romain Daroles

    Romain Daroles effectue un Bachelor Théâtre à La Manufacture, entre 2013 et 2016. C’est suite à des études littéraires finalisée en 2013 (Master en lettres modernes, littérature française à la Sorbonne Paris-IV) qu’il crée son premier spectacle, seul en scène, Vita Nova au festival du far° à Nyon en 2018, spectacle élaboré avec la complicité de Mathias Brossard et François-Xavier Rouyer, amis de longue date avec qui il codirige sa compagnie La Filiale Fantôme. Les notions de « passion » et de « passionnés » sont au centre de son travail actuel. Dans Vita Nova, il peint les solitudes du savoir, des couloirs de bibliothèques et de la passion littéraire. C’est cette même passion littéraire qui l’amènera à créer prochainement, aux côtés de Robert Cantarella, Moi-même je me suis déçu, performance de neuf heures à l’oreillette d’après les Entretiens de Paul Léautaud. Comme comédien, avec le spectacle Phèdre ! mis en scène par François Gremaud, il interprète un passionné du « Phèdre » de Jean Racine, exalté tant par le texte classique que par la mythologie grecque. Le spectacle est représenté dans les théâtres et les classes des établissements scolaires vaudois (environ 200 représentations). Il joue dans des projets in situ mis en scène par Mathias Brossard comme Platonov, monté acte après acte, année après année, dans une forêt des Cévennes en France. Aussi passionné d’opéra, il parcourt inlassablement les salles et les festivals européens en parallèle à ses travaux scéniques, passion qui a pu le mener pour trois émissions à évoquer Luciano Pavarotti sur France Musique, à participer comme jury dans le cadre du concours de chant de l’opéra de Marseille (2011) ou de consacrer ses deux mémoires et années de Master à la recherche et à l’étude des opéras français orientalistes à la fin du XIXème siècle. Il participera aux côtés de Pauline Belle, Julia Perazzini et Mélina Martin au spectacle La Possession, texte écrit et mis en scène par François-Xavier Rouyer qui questionne au théâtre les codes du cinéma d’horreur ainsi que les fantasmes sociétaux et libéraux contemporains.