Agenda

14.10.14
Manufacture
BAD R&D
14.10.14 Manufacture
BAD R&D

    Du Sacre du printemps de V. Nijinski à Sacre #2 de D. Brun : entre recherche historique et recréation

    Cette conférence de Sophie Jacotot propose un retour sur l'histoire du Sacre du Printemps de Vaslav Nijinski, Nicolas Roerich et Igor Stravinsky, et notamment sur le contexte de création de cette œuvre, ses enjeux esthétiques, sa réception par le public de 1913 et son passage à la postérité.

    Elle présente aussi les enjeux (esthétiques, scientifiques, politiques...), pour l'histoire de la danse et dans le champ chorégraphique, de la recréation de cette œuvre chorégraphique emblématique de la modernité, à travers l'analyse de la pièce Sacre # 2 créée par la chorégraphe Dominique Brun en 2014, alors même qu'une première « reconstitution » du Sacre de Nijinski existe depuis 1987. Tout en restant au plus près des sources d’archives, Dominique Brun adopte une démarche différente de celle de ses prédécesseurs : prenant acte de la perte de l’œuvre d’origine, elle renonce au fantasme d’une reconstitution illusionniste et affirme des choix d’écriture. Pour ce faire, elle s’appuie notamment sur le seul témoignage de l’écriture chorégraphique de Nijinski dont on dispose : la partition chorégraphique de sa première pièce, L’Après-midi d’un faune, qu’il a lui-même transcrite en 1915, trois ans après la création.

    Cette conférence a été présentée dans le cadre du projet Partitions auquel a participé Sophie Jacotot.

    • 01.04.14
      -
      12.11.16

      01.04.2014 - 12.11.2016

      PARTITION(S)

      Ce projet de recherche part du constat que le terme musical de "partition" a été investi, dès le tournant du 20e siècle, et de manière accrue au cours des dernières décennies, par d'autres disciplines artistiques, au premier rang desquelles le théâtre, la performance et la danse.

    • 11.11.16
      -
      31.12.16

      11.11 - 31.12.2016

      PARTITION(S) - Le Livre

      Cet ouvrage collectif dirigé par Julie Sermon et Yvane Chapuis publie les résultats et rend compte des diverses interventions et modalités de travail qui ont nourri le projet de recherche PARTITION(S).