Intervenants

Metteur en scène
BAT
Metteur en scène
BAT

    Denis Marleau

    Figure importante du théâtre québécois, Denis Marleau complète sa formation de comédien au Conservatoire d’art dramatique de Montréal (1973-1976), qu’il poursuivra pendant deux ans en Europe par des stages de mise en scène et de mime corporel.



    Il fonde en 1982 sa compagnie de création UBU, à la suite de la reprise de Cœur à gaz & autres textes Dada que lui avait commandé un an plus tôt le Musée d’art contemporain de Montréal dans le cadre d’une rétrospective Sonia Delaunay.

    Ses premiers spectacles tirant vers la danse-théâtre. Il entreprend ensuite une série de collages puisant dans les avant-gardes historiques du xxe siècle.

    Au début des années 1990, il développe un projet de théâtre musical pour le New Music America Festival intitulé Cantate grise, composée de plusieurs textes et dramaticules de Samuel Beckett.

    En 2000, Denis Marleau est nommé directeur artistique du Théâtre français au Centre national des Arts à Ottawa (2000-2007).

    À six reprises, il est invité au Festival d’Avignon avec Maîtres anciens de Thomas Bernhard (1996) qui connaît une grande diffusion en France.

    En 2011, avec Agamemnon de Sénèque, il devient le premier metteur en scène canadien à créer un spectacle dans la salle Richelieu de la Comédie-Française.

    Pour le Grand théâtre de Genève, il met en scène avec Stéphanie Jasmin l'opéra Le château de Barbe-bleue de Bartok (2009) et réalise avec elle, pour le Musée des Beaux-arts de Montréal, une trentaine d'installations vidéo de mannequins dans le cadre de La planète Jean Paul Gaultier.

    Denis Marleau a enseigné au Collège Jean-de-Brébeuf (1983-85) et à l’Université de Moncton (1990). Il dirige régulièrement des stages en France, Belgique, Italie, Suisse et au Mexique.
    Au Centre national des Arts à Ottawa, il a mis sur pied Les Laboratoires du Théâtre français qui ont accueilli comme formateur : Wajdi Mouawad, Stuart Seide, André Markowicz, Alain Françon, Daniel Danis, Normand Chaurette, Brigitte Haentjens, Galin Stoev.