Étudiant·e

MAT-18
Metteure en scène
MAT
MAT-18 Metteure en scène
MAT

    Louise Bentkowski

    « Puisque 70 % de notre travail consiste à parler de ce qu’on fait plutôt qu’à le faire alors autant essayer de trouver une façon d’en parler avec joie. »

    Pardon j’ai pas entendu ? Ah oui, mon nom ? Louise Michelle Bentkowski. Vous voulez que je vous raconte ma vie ? Comme ça direct ? Mais ça va être vachement long on devrait peut-être s’asseoir ? Non ? Juste un résumé ? Une présentation brève ? Euhh … ma couleur préférée c’est le bleu et toi ? Tu dis rien ? Okay c’est juste moi qui parle, toi tu préfères pas. Euhh…. Qu’est-ce que je fais dans la vie ? Bah en ce moment des pompons en laine mais la plupart du temps je me raconte des histoires dans ma tête, j’ai eu toutes mes meilleures idées sous la douche, j’entretiens un rapport particulier avec l’eau, j’ai même appris hier que mon signe lunaire était le poisson, mais je ne nage pas bien et je ne sais même pas plonger, je ne sais pas jongler non plus et ça me rend triste parce que j’ai longtemps essayé, sinon mon poème préféré c’est Je voudrais pas crever de Boris Vian, tu connais ? Ah c’est pas le sujet…

    Alors, je suis née dans une ville qui porte un nom de fleur qui sent bon. Je suis ? Je suis ? Chèvrefeuille ? Mais c’est pas une ville ça ! Bon c’est nul si je joue toute seule... Tu veux savoir ce qui m’inspire ? Bah.. la vie, comme tout le monde, mais la vie c’est grand, en fait le mur en face de toi, bah… c’est la vie ; comme ta paupière qui vient de cligner bah... c’est la vie, « L’art est ce qui rend la vie plus intéressante que l’art », oui l’oncle Filliou avait raison, "L’art n’est ni un reflet ni une transposition de la réalité ; c’est une réponse à la réalité ", pépé Tadeuz n’avait pas tord, « Il faut pomper pour vivre et donc vivre pour pomper », les Shadoks avaient déjà tout compris.

    Quelque chose de plus pro ? Bah j’osais pas … oui ça me gêne le name-dropping, parler de ma première expo au MOMA à 19 ans aux côtés de Louise Bourgeois ? Qui ça intéresse ? Franchement? Pas plus que mes collaborations avec Agnès Varda, Yolande Moreau, La Ribot, mes discussions avec Ursula Le Guin et Marguerite Duras ou même mes ateliers d’écriture avec Donna Haraway et Vinciane Despret, je vais quand même pas raconter aussi mon sujet de Ph.D. (thèse) à Berkeley sur l’héritage théâtral du travestissement femme-bizon depuis la grotte Chauvet jusqu’à nos jours. Alors tu as trouvé le nom de la ville ? Bah ouais les lilas ça sent très bon je trouve aussi.

      Louise Bentkowski

      Évènements & Albums