Diplômés

BAT-D
comédien
BAT
BAT-D comédien
BAT

    Pierre-Antoine Dubey

    PIERRE-ANTOINE DUBEY est né à Zürich. Après l’obtention de sa Maturité Fédérale, il suit la formation professionnelle d’art dramatique aux Cours Florent à Paris.

    En 2010, il sort diplômé de La Manufacture – Haute école des arts de la scène. Durant ses études, en 2008 ainsi qu’en 2009, il est lauréat des prix d’études d’art dramatique des Fondations du Pour-cent culturel Migros et Friedl-Wald. Dans le cadre de sa formation, il travaille notamment avec Cécile Garcia-Fogel, Claudia Bosse, Jean-Yves Ruf, Denis Maillefer et Christian Geffroy-Schlittler. Son mémoire de fin d’étude est un travail sur Le « rôle travesti », du masculin au féminin. A côté de son activité théâtrale, il se forme également à la musique en jouant du violon.

    Dès sa sortie d’école, il joue pour Mathieu Bertholet au festival d’Avignon et participe aussi à la création collective R.E.V.E dirigée par Vincent Brayer en tournée en Suisse et en France. Depuis, il a notamment joué dans Viï – le roi terre de Vlad Troitskyi au Théâtre de Vidy, au Théâtre de la Ville de Paris et en tournée en Ukraine. Au cinéma, il tourne dans différents longs-métrages, dont Preparation to be together for an unknown period of time de Lili Horvath, Pause de Mathieu Urfer, Sweet Girls de Ruiz-Cardinaux et Un juif pour l’exemple de Jacob Berger en 2015. Dernièrement, il joue pour Alain Françon, Jean Liermier, Andrea Novicov, Pierre Lepori et Patrick Haggiag. Il jouera dans le prochain spectacle de Philippe Saire. Parallèlement, il cofonde avec cinq autres comédiens issus de la Manufacture, Le Collectif sur Un Malentendu. Ils créeront ensemble Les Trublions de Marion Aubert, Tristesse animal noir d’Anja Hilling ainsi que Dans le blanc des dents de l’auteur britannique Nick Gill.

    Contact

      • 01.04.14
        -
        31.12.16

        01.04.2014 - 31.12.2016

        Vocabulaire

        Laboratoire de recherche sur le vocabulaire appliqué à la direction d'acteurs.

        Cette recherche s'est proposée de questionner la relation entre l’acteur et le metteur en scène à l’aune des acquis historiques, d’expériences et d’épreuves qui tiennent compte du temps et des transformations en cours, pour en préciser son vocabulaire.