Spectacle

01.05.24
-
05.07.24
En tournée
BAD
01.05.24
-
05.07.24
En tournée
BAD

    BA-Danse · Promo G : Spectacle de sortie - Y. Hugonnet & R.Mriziga

    Les étudiant·es de la promotion G présentent leur spectacle de sortie, programme en deux parties chacune composée d'une création originale de 30 à 40 minutes.

    Cette année, ce sont les chorégraphes Yasmine Hugonnet et Radouan Mriziga qui accompagnent les danseur·euses de la promotion G pour ce spectacle qui vient clôturer le cursus de Bachelor en Contemporary Dance. 

    Le processus du spectacle de sortie comprend un temps de création pendant l'année académique avec les chorégraphes invités, suivi d'un temps de résidence dans un lieu d'accueil professionnel où se déroule la première du spectacle et se termine par une tournée dans plusieurs lieux en Suisse et à l'internationale.



    Tournée

    fabrik Potsdam, Potsdam (DE), dans le cadre du festival Potsdamer Tanztage
    Me 22 – Je 23 mai 2024

    Théâtre Vidy-Lausanne
    Ve 7 – Sa 8 juin 2024

    Usine à Gaz, Nyon
    Je 13 juin 2024

    Pavillon de l'ADC, Genève
    Je 20 & Sa 22 juin 2024

    Belluard Bollwerk Festival, Fribourg
    Di 30 juin 2024

    Tanzhaus, Zurich
    Je 4 – Ve 5 juillet 2024

    Crédits

    Chorégraphies
    Yasmine Hugonnet, Radouan Mriziga

    Assistanat à la chorégraphie
    Krisztina Abrànyi
    Bilal El Had

    Avec les danseur·euses de la promotion G, isam // Isabela Del Carmen Abad Montalvo, Sira Aymerich i Besalú, Alice Gratet, Baptiste Homère, Cyan Huescar, Gaëlle Jeanbourquin, Annaïk Juan-Torres, Paula Ramis Muñoz, Nyala Simpson, Jasmin Sisti, Adéla Voldrabova, Judit Waeterschoot

    Technique
    Nicolas Berseth
    Zineb Rostom

    Durée : 90 min +/- avec entracte
    Dès 14 ans

    Production
    La Manufacture – Haute école des arts de la scène

    Avec le soutien du Domaine Musique et Arts de la scène de la HES-SO

    Biographies

    Yasmine Hugonnet

    est née en 1979 à Montreux et partage sa vie entre Lausanne et Paris. Elle passe une partie de son enfance ― de trois à six ans ― au Mali. De retour en Suisse, elle prend des cours de ballet puis, à l’adolescence, se rend à Paris pour étudier la danse contemporaine au Conservatoire national supérieur de musique et de danse. Elle s’intéresse au contact improvisation, au butō et à la composition. Dans le cadre du programme de master en chorégraphie « Dance Unlimited », aux Pays-Bas, elle explore de 2003 à 2004 la notion de présence. En 2009, elle fonde son groupe Arts Mouvementés et crée plusieurs spectacles en solo, notamment « Le Récital des postures », qui a reçu le Prix suisse de danse 2017 dans la catégorie « création actuelle de danse ». Depuis 2018, ses œuvres sont coproduites par le Théâtre de Vidy. Yasmine Hugonnet/Arts mouvementés bénéficie actuellement d’un contrat de trois ans avec la ville de Lausanne et le canton de Vaud.

    Radouan Mriziga

    est un danseur et chorégraphe bruxellois originaire de Marrakech où il commence sa formation en danse, poursuivie en Tunisie et en France et conclue par un diplôme au P.A.R.T.S à Bruxelles. En 2013, il entame sa recherche en tant qu’artiste en résidence au Moussem Centre nomade des arts (Belgique). Il y travaille son premier solo 55, suivi d’une chorégraphie de groupe 3600 en 2016, et en 2017 de 7, la troisième partie de la trilogie. Produite par Moussem, cette trilogie explore la relation entre chorégraphie, construction, art islamique, artisanat et architecture et dépeint les êtres humains comme un acte d’équilibre entre l’intellect, le corps et l’esprit. De 2017 à 2021, Radouan Mriziga est en résidence au Kaaitheater à Bruxelles.


    Note d'intention

    Yasmine Hugonnet

    Empathic chamber

    De la copie à l'empathie, quels sont les mouvements ?

    Est-ce que c'est ce qui nous ressemble ? La pièce joue avec les désirs de "commun", dans les langues, dans l'espace. Elle souhaite partager l'inventivité et la beauté de l'état dans lequel nous nous trouvons, lorsque nous apprenons, ou dans un processus d'appropriation. C'est par exemple une composition de deux présences distinctes : une personne qui plonge dans l'aventure du geste pour générer le mouvement, c'est-à-dire une personne " source ". Et une autre personne, un "double" empathique qui peut se déplacer sur toute l'échelle créative qui existe entre l'observation non participante et l'imitation formelle et totalement fidèle du langage de la "source". Qu'est-ce que je reconnais, qu'est-ce que je veux m'approprier ? Il s'agit d'explorer les enjeux de l'appropriation du langage de l'autre par une empathie affective et mimétique. Pressentir le geste naissant, le poursuivre, le déduire, le précéder, l'induire.... La performance s'appuie sur les outils développés dans le cadre de mes recherches en cours sur la concomitance de l'immobilité et du mouvement, sur l'attention et la pratique de la réciprocité. Je ferai partie d'une série de travaux qui porteront sur l'empathie.


    Radouan Mriziga

    Al-Monboso


    À l'ère moderne, on a de plus en plus tendance à considérer les paysages sauvages, tels que les montagnes, les forêts, les océans et les déserts, comme de simples sources de capitaux. Pourtant, pendant des siècles, ces paysages ont servi à la fois de refuge et d'inspiration inépuisable pour les arts, la philosophie et la science.

    En observant et en apprenant des communautés qui ont maintenu une relation étroite avec ces environnements et qui ont développé des connaissances à travers la spiritualité, l'art, la philosophie, l'artisanat et la science, nous visons à aborder ces cadres naturels avec la perspective de ceux qui les considèrent encore comme des sources de connaissance et d'inspiration artistique.

    Notre voyage se concentrera plus particulièrement sur les montagnes, en explorant la manière dont elles symbolisent des espaces à la fois romantiques et politiques. Nous nous pencherons, par exemple, sur le rôle important joué par les montagnes dans l'histoire de l'art, sur la façon dont elles continuent à servir de sources de spiritualité et d'inspiration pour de nombreux artistes (comme on le voit dans l'art romantique, par exemple), ainsi que de lieux de réflexion et de contemplation au sein de diverses traditions religieuses.

    Les montagnes ont également une dimension politique, offrant un refuge et une protection naturelle en période de conflit et d'oppression, et agissant comme des bastions de résistance pour les communautés qui défient les autorités municipales.

    À partir de danses, de mythologies, d'histoires, de poèmes, de musiques, de peintures, de chansons et de rythmes originaires ou inspirés par ces paysages, nous créerons des chorégraphies en collaboration. Ces chorégraphies visent à contribuer artistiquement aux discussions en cours concernant la hiérarchie des connaissances, le partage des connaissances et la relation actuelle entre l'art et nos environnements écologiques.


    Évènements

    • 01.05.24
      -
      31.07.24

      01.05 - 31.07.2024

      BA-Théâtre · Promo M, Spectacle de sortie: Avignon, une école

      Les étudiant·es de la promotion M présentent leur spectacle de sortie : Avignon, une école.

    • 01.05.24
      -
      05.07.24

      01.05 - 05.07.2024

      BA-Danse · Promo G : Spectacle de sortie - Y. Hugonnet & R.Mriziga

      Les étudiant·es de la promotion G présentent leur spectacle de sortie, programme en deux parties chacune composée d'une création originale de 30 à 40 minutes.

    • 12.06.24
      -
      13.06.24

      12.06 - 13.06.2024

      BA-Théatre · Promo N : Présentation de fin d'atelier avec Philippe Saire

      Les comédien·nes de la promotion N suivront un atelier de quatre semaines intitulé "Le Corps du Texte", sous la direction du chorégraphe et metteur en scène Philippe Saire. Cet atelier propose une approche qui consiste à explorer des textes à travers une physicalité précise. Les étudiant·es développeront une partition corporelle méticuleusement élaborée en correspondance avec le texte, en suivant des consignes précises. Ils et elles intégreront ensuite cette partition au texte, un processus qui exige une grande rigueur tout en offrant une liberté dans l'interprétation et le jeu. Cet atelier donnera lieu à des présentations publiques, au Théâtre Sévelin 36, les 12 et 13 juin prochain.